Un été sous le signe de la solidarité ...

L’été n’est pas synonyme de départ en vacances pour tout le monde. De trop nombreux enfants et adolescents de Seine-Saint-Denis n’ont pas la possibilité de partir à la mer, à la montagne ou à la campagne. Une tendance qui se confirme malheureusement chaque année de plus en plus. Pour offrir à ces jeunes oubliés des vacances un petit peu d’évasion, le comité FSGT de Seine Saint-Denis s’engage dans le dispositif Ville, Vie, Vacances. Pendant les mois de juillet et août, 30 activités sportives sont proposées gratuitement aux enfants des centres de loisirs des villes du département, mais également aux « individuels » (hors structures enfance-jeunesse). Cette année, quatre permanents du comité se sont impliqués dans la coordination du dispositif en juillet, août et sur les deux sites du dispositif à la forêt de Bondy et au parc de la Poudrerie. L’activité double dutch a aussi été animée pendant un mois.

Malgré une petite réduction des activités proposées dûe à des restrictions budgétaires, l’objectif du dispositif a été atteint puisque 20 000 enfants (dont 2000 individuels) de toute la Seine-Saint-Denis ont pris part aux activités sportives animées dans un esprit éducatif et de coopération.

… et de la paix

Sur la même période estivale, du 10 au 17 août, la FSGT était invitée avec la NJSF (New Japan Sport Federation) en Corée du Sud pour un séminaire international « International Sports Peace Forum » et un relais de 300km pour la paix et contre le nucléaire « 2nd Marathon for antiwar, antinuclear and peace ». Alain Jeunehomme et Clément Rémond y ont pris part pour le comité FSGT 93, accompagnés de la responsable du domaine international de la FSGT Marion Chaizemartin. C’est la première fois que la FSGT a des échanges avec l’organisation coréenne CNetJS (Civic Network for Justice in Sport, ONG récente mais qui souhaite se constituer en fédération sportive), luttant pour un sport respectueux de l’Homme et un sport accessible à tous, dans un pays où le mouvement sportif est encore considérablement marqué par le régime militaire (qui a gouverné le pays jusqu’en 1987) et par le culte de la performance.
Une semaine intense marquée par un séminaire international sur le sport et la paix et le relais de 300 km pour la paix dans le monde et contre le nucléaire, qui ont fait de ce déplacement un moment riche en relations humaines, en échanges de cultures, en apprentissage, en histoire, en émotions et en sport devrait donner lieu a une poursuite des échanges entre la FSGT et l’organisation sud coréenne.

  • Recommander cette page

  • suivez rss
  • suiver facebook
  • envoyer twitter
  • suivez google